Category: module 5



Le réseau social a cette particularité de pouvoir fédérer des individus ou des groupes d’individus autour de thématiques communes. Évidemment quand on regroupe des individus, on peut créer assez facilement entre eux une dynamique collaborative d’échanges d’idées, d’informations et de bonnes pratiques.

C’est à partir de ce concept qu’il faut maintenant imaginer ce que donnerait l’intégration d’un réseau social collaboratif au sein des applications métiers d’une compagnie. C’est de là qu’est née le concept:Entreprise 2.0. Ce terme a été inventé par Andrew Mc Afee de la Harvard Business School et il en donne la définition suivante : « l’entreprise 2.0 correspond à une utilisation des plates-formes électroniques sociale pour supporter ou stimuler la communication au sein d’une entreprise et/ou entre l’entreprise et ses clients et/ou entre l’entreprise et ses partenaires ».

Il y a beaucoup d’avantages pour une compagnie à implanter un réseau social professionnel :

–     La facilité de communiquer et une collaboration efficace entre les employés quelques soit leur niveau hiérarchique.

–     La capitalisation des savoirs et des bonnes pratiques.

–     la mise à disposition d’une information à jour, en tout temps.

–     La personnalisation des relations entre les employés et les clients externes.

–     Recherche d’informations plus facile et classification intelligente.

Le but ultime d’un tel projet demeure l’acheminement des informations stratégiques aux utilisateurs finaux.

Les outils utilisés pour mettre en pratique un tel projet sont les mêmes outils qui font la spécificité du web 2.0.

–  Les forums : L’outil idéal pour entamer une discussion, un débat d’idées ou simplement poser une question pointue qui nécessite l’avis d’experts.

–  Les blogues : L’employé pourra y soumettre ses idées ou des ébauches de projets. Les avantages des blogues c’est l’utilisation simplifiée, la recherche d’anciens billets à l’aide d’un moteur de recherche interne et la possibilité d’incorporer à son texte du son, des images et des vidéos.

Les wikis : Chaque employé peut y apporter sa contribution et enrichir le contenu existant.

Une application de microblogging : Pour une communication courte et rapide entre les collaborateurs et les départements.

–  Un agrégateur de flux RSS : Très pratique pour être au courant des nouvelles de la compagnie.

Vous l’aurez remarqué, le mot « information » est le pivot autour duquel s’articulent tous les avantages espérés par la compagnie qui souhaite conduire un projet Entreprise 2.0.


Faire partie d’un réseau social peut, non seulement servir à maintenir ses contacts et socialiser, mais permet également de tisser un réseau professionnel.

Il existe un service en ligne qui offre à ses adhérents la possibilité de dialoguer de leurs aspirations professionnelles. Ce réseau social se nomme LinkedIn et il s’adresse essentiellement aux personnes à la recherche d’emploi et qui n’ont pas assez de contact ou de références. Il s’adresse aussi aux personnes voulant entrer en contact avec une communauté d’expert dans leur domaine d’activités.

LinkedIn est en constante progression et compte de nombreux partenaires dans le monde des affaires et de la gestion de carrière.  Pour mieux attirer les jeunes à son réseau, LinkedIn vient de lancer l’outil Career explorer. Cet outil, qui est offert pour l’instant exclusivement aux É.-U. offre aux étudiants la possibilité d’anticiper leur choix de carrière en fonction de leur parcours académique.

Career Explorer se base sur les parcours réalisés par des professionnels ayant des profils similaires aux étudiants.

Comme beaucoup de choses dans la vie, la carrière est une suite d’opportunités et ça se gère.

LinkedIn est un réseau social très approprié à tous ceux qui souhaitent entamer du bon pied une carrière professionnelle et réussie.


Microsoft est un partenaire de la première heure de Facebook, sauf que cette fois ci, leur partenariat va se solder par l’intégration du social search au moteur de recherche  Bing . L’idée consiste à intégrer aux résultats de recherche fournis par le  moteur de Microsoft, les préférences de vos amis par rapport à votre recherche. Le flux de données entre les deux plateformes ne se fait que dans un seul sens : De Facebook à Bing. La classification des résultats de vos recherches va être donc, fortement influencée par les « conseils » et les « appréciations » de votre cercle d’amis.

Facebook utilisait déjà la technologie de Bing comme moteur de recherche interne, sauf que fois le partenariat semble passer à la vitesse supérieure. L’impact de l’annonce faite par Google de lancer Google Buzz , un nouvel outil de socialisation en ligne a quelque peu inquiété Facebook, qui essaie, par cette alliance avec Microsoft, de porter la bataille sur le terrain des moteurs de recherche (Terrain de prédilection de Google).

Pour ma part, je ne crois pas qu’une telle alliance puisse faire douter Google dans ses choix stratégiques. Bien au contraire, cette alliance ne fait que confirmer la crainte de Facebook face au nouvel intérêt de Google : Les réseaux sociaux.