Category: module 3



Defensio, comme son nom l’indique, est un outil qui offre aux propriétaires de sites web sociaux, Blogues et autres pages Facebook, une protection assez puissante et personnalisée contre toute attaque malicieuse (spams, malwares,…..etc.)

Defensio 2.0 est capable de recueillir en temps réel, directement sur le web 2.0, toute information relative à une menace potentielle, afin de mieux renforcer l’immunité des sites web sociaux. Le contenu généré par l’utilisateur est particulièrement ciblé en raison des menaces de sécurité qu’il peut véhiculer. Imaginez que quelqu’un poste un lien URL nuisible ou un fichier exécutable infecté sur une page Facebook, dans ce cas Defensio interviendra pour identifier la menace puis la retirer automatiquement.

Defensio peut être utilisé également pour parer la route à toute information sensible ou diffamatoire.

La version 2.0 offre un service gratuit pour les particuliers (filtrage des spams et des malwares). L’action qu’il procure sur le site web n’est pas similaire d’un usager à l’autre et il s’adapte à leurs profils en fonction de leurs habitudes et perceptions. Le service est offert en test gratuit pour les professionnels, mais uniquement pour les six premiers mois. Pour les développeurs, la compagnie Websense met à leur disposition une API publique, qui leur permet d’intégrer les fonctionnalités de Defensio à leurs applications clients.

Alors, est-ce que quelqu’un d’entre vous l’a déjà testé et utilisé (en l’intégrant à son Blogue ou page Facebook  par exemple) ? Quelles en sont vos impressions (Utilisation, ergonomie, limites de la gratuité…etc.) ?

Publicités

En admettons que le cap du problème de perte (ou d’absence) de motivation soit franchi et que l’on soit enfin prêt et motivé à écrire. Comment en vient-on à trouver de l’inspiration? Et comment s’y prend-on pour donner forme aux idées et surtout les transmettre aux lecteurs?

Des idées, tout le monde est capable d’en avoir, mais en avoir est une chose et les transmettre en toute clarté en est une autre. À mon avis, les meilleures idées sont celles qui nous viennent d’une façon naturelle sans aucune influence ou inférence externe. Il y a plusieurs domaines, dans la vie, capables d’inspirer chacun de nous, mais pour éviter de se disperser il vaut mieux se concentrer sur ceux pour lesquels on excelle (si, si, trêve de modestie). Pensez aux bonnes idées que vous avez régulièrement et qui restent prisonnières de vos neurones. Pensez ensuite aux personnes qui n’ont pas eu la chance, ou le génie (on a bien dit trêve de modestie) d’y penser. Eh bien, ces personnes pourraient éventuellement en profiter, à condition bien sûr que vous soyez prêt à en partager le contenu.

Quoi de mieux qu’un blogue pour exposer et diffuser vos idées. L’idée en elle-même ne fait malheureusement pas le billet et il faut bien cerner votre idée et choisir la bonne combinaison de mots pour la formuler de façon à ce qu’elle soit claire pour la plus grande majorité possible. Cette étape est essentielle et primordiale et comme le résume si bien Achille52 dans http://maniacgeek.wordpress.com « Le meilleur outil pour domestiquer une idée est un plan de travail » et que le plus difficile dépend « de la maîtrise de la langue ». Sur ce dernier point de maîtrise de la langue,  que je partage volontiers avec Achille52,  je dirais simplement qu’il ne faut pas non plus que ça soit un handicap pour votre désir écriture.

Si vous avez une passion pour l’écriture, ne la refoulez pas sous prétexte de ne pas assez maîtriser la langue de Molière (ou toute autre langue). La meilleure façon, justement, d’acquérir les rudiments d’une langue c’est de pratiquer et à mon avis la meilleure tribune qui puisse s’offrir à vous ne peut être que la Blogosphère.

Alors! Qu’attendez-vous pour nous faire part de vos idées?

La motivation de bloguer


J’ai toujours été fasciné par les personnes ayant une aisance naturelle pour l’écriture, ce n’est pas que je n’ai pas l’habitude de faire de la rédaction de rapports ou de mails, mais quand on se fait demander de créer des billets à une fréquence régulière, on se rend compte à quel point la tâche d’écriture, qui nous semble simple et évidente, est à prendre très au sérieux.

Comme tout novice donc, votre humble serviteur (en l’occurrence moi) s’est intéressé à ce qui pourrait bien nous motiver à être aussi prolifiques en rédaction de billets. Après une recherche par l’entremise de Google Blog Search, je suis tombé sur une multitude de billets sur le sujet. J’ai choisi de vous présenter brièvement l’un d’entre eux et  qui m’a semblé intéressant, le billet : 7 conseils pour retrouver la motivation de bloguer, posté par Eric Mainville le 08 juin 2010.

Voici donc mon résumé de ces conseils afin de contrer la démotivation :

1)      Lire de nouveaux blogues : Ne pas se contenter de lire les mêmes blogues et diversifier ses sources. Il faut éviter de faire du surplace.

2)      Se fixer des objectifs : Pour entretenir l’enthousiasme que l’on ressent à l’écriture des tout premiers billets.

3)      Faire une pause : Il n’y a aucun mal à faire une pause, si l’on se sent gagné par la lassitude. La flamme n’est jamais complètement éteinte et une diète médiatique n’a jamais nui à quelqu’un.

4)      Ne pas écouter les conseils : Le conseil le plus paradoxal de l’auteur, vu qu’il en donne justement des conseils, mais qui est très pertinent quand on remarque que les « leçons » et « conseils » pullulent à outrance sur Internet.

5)      Explorer ses motivations : Tout simplement en vous remettant en question et de savoir pourquoi n’êtes-vous plus aussi motivé qu’à vos débuts.

6)      Changer de méthode : Revoir sa méthode et son style de rédaction pourrait booster à nouveau votre créativité.

7)      Cesser de se comparer aux autres : C’est à mon avis le conseil le plus important qu’un débutant devrait considérer. Comme le dit si bien M.Mainville « Vous trouverez toujours quelqu’un de plus beau, de plus fort ou de plus populaire que vous ».

Je pense que n’importe qui d’entre nous, connaîtra (ou a connu) un jour une baisse de régime qui pourrait affecter son désir d’écriture, pensez-vous alors que ces conseils vous aideront à vous remotiver?

Mon humble conseil, c’est de ne pas laisser le « Devoir écrire » prendre le dessus sur le « Vouloir écrire ».