Bilan de l’activité B :

Choix du thème et de la plateforme :

Dans le cadre de l’activité B, j’ai choisi le thème « Green IT », parce que la préservation de l’environnement est un enjeu qui m’intéresse. Comme, en plus,  j’ai étudié et travaillé en informatique, il m’a semblé logique de traiter un thème qui puisse inciter les gens à réduire les déchets toxiques dégagés par les vieux PC, à éviter les appareils énergivores et utiliser des matériaux recyclés pour les consommables. Ce n’est pas évident, mais l’industrie informatique émet deux fois plus de CO2 que l’industrie aéronautique.

On parle beaucoup d’environnement en général, mais pas assez pour présenter au grand public toutes les dispositions qu’on peut prendre pour minimiser l’impact de l’informatique sur l’environnement.

J’ai donc choisi de créer un blogue « Adoptons le green IT » sur WordPress. Le choix de WordPress a été motivé par ma précédente et concluante expérience avec les blogues de l’activité C.

De plus, WordPress dispose d’une interface intuitive et facile à utiliser ainsi que d’un système interne de mesure et de statistiques. Le choix d’utiliser un blogue au lieu d’autre chose (site web) a été décidé suite à ma prospection sur internet où j’ai constaté que la communauté « green » est plus présente et active dans la blogosphère.

Résumé des activités menées :

Mes activités ont commencé le 31 octobre 2010, au moment de la création du blogue : http://devdura.wordpress.com . J’y ai posté régulièrement des articles et des liens en relation avec le thème choisi. Le blogue « Adoptons le green IT »  tente de promouvoir l’utilisation de pratiques et d’outils informatiques plus conformes aux normes environnementales. Pendant plus que 4 semaines (du 31 octobre au 01 décembre) le blogue devait rester très dynamique afin de susciter de l’intérêt. Pour y parvenir, il fallait utiliser au moins trois moyens de communication pour promouvoir mon initiative et surtout créer du trafic sur le blogue qui la soutenait.

Dès le début de l’activité, pour attirer du trafic sur mon blogue, j’ai ciblé les moyens de communication suivants :

a) Ajout de signets sociaux sur Diigo et Delicious :

  • Diigo : J’ai ajouté des signets pour tous les articles de mon blogue avec les tags appropriés en fonction du sujet de l’article, avec comme tag commun : green it. Les signets sociaux étaient publics et partagés avec trois groupes :

Le groupe du cours : INF 6107 web social

Le groupe : Green Technology

Le groupe : Green and Sustainable

  • Delicious : J’ai ajouté des signets sociaux publics pour chaque article avec comme tag commun : Green it .

b) Ajout d’un flux RSS dans ma page publique Netvibes :

Ajout du flux RSS : http://devdura.wordpress.com/feed/ à ma page publique Netvibes : http://www.netvibes.com/mourad-teluq#general. À signaler aussi que les usagers ont la possibilité de s’abonner directement au flux RSS de mon blogue et de l’ajouter à leur lecteur RSS.

c) Ajout d’un commentaire dans un blogue :

J’ai laissé un commentaire contenant un lien vers mon blogue dans un article : La « Green » IT sur le blogue d’Aurel472.

d) Utilisation de Twitter :

Je me suis créé pour l’occasion un compte sur Twitter, et voici quelques tweets envoyés :

-Green IT! « Adoptons le « Green IT » http://icio.us/jyk3uo

-Greenpeace publie la version 16 du guide de l’électronique verte. « Adoptons le « Green IT » http://icio.us/btrzzm

-Intel peut mesurer votre consommation électrique « Adoptons le « Green IT » http://icio.us/la2w04

Toujours dans Twitter, et pour mieux-être au courant des dernières tendances en relation avec mon thème, je me suis abonné à 4 comptes :

@GreenTechnology

@twit4green

@IdyllicGreen

@GreatTechnology

e) Courriels à mes contacts (Amis, collègues et famille) :

N’ayant pas de compte Facebook, j’ai trouvé commode de communiquer à mes contacts, par courriel, les liens vers les contenus postés sur mon blogue. Je leur ai également envoyé par mail les mots clés pour retrouver facilement mon blogue grâce à Google : « devdura + green it » et « devdura + wordpress ».

f) Inscription de mon blogue sur Wikio :

Wikio, c’est un portail d’information qui fouille les sites de presse et les blogues en fonction de l’info recherchée. J’y ai ouvert un compte et ajouté mon blogue dans la catégorie (indexation) : Environnement.

Analyse des statistiques de fréquentation:

La mise en place d’un système d’analyse n’a pas été nécessaire dans mon cas car WordPress en propose un, qui se greffe automatiquement à chaque blogue créé. J’ai donc utilisé les statistiques de WordPress pour analyser les tendances, la provenance des visiteurs et les référents qui se sont avérés les plus importants.

On voit d’aprés le graphe ci-dessus, que le trafic sur le blogue de mon initiative a été régulier tout au long du mois de novembre. On observe, néanmoins, un pic relativement important durant la première semaine: 59 visites pour un total mensuel de 149. La deuxième et la troisième semaine (respectivement 20 et 19 visites) ont enregistré un déclin de l’affluence sur le blogue. Au cours de la quatrième semaine, on y remarque une recrudescence du trafic à nouveau (39 visites), sans toutefois égaler le niveau atteint lors de la première semaine. Quand au taux d’affluence de la cinquième semaine, il ne peut être comparé aux quatre précédentes, car les statistiques de cette semaine ne représentent que quatre jours d’activités.

Le pic d’affluence de la première semaine et la recrudescence de la quatrième semaine, s’expliquent par le fait que ca coïncidait avec les périodes ou je sollicitais le plus les moyens de communications cités plus haut.

En ce qui concerne mes référents, ma page personnelle Netvibes (29 visites) est celle qui occupe la première position. En deuxième position on retrouve Diigo avec 12 visites. Les autres référents qui m’ont étés utiles sont: Google Reader (4 visites), Twitter (2 visites), Delicious (2 visites) et  Wikio (1 visite). Il y’ a également un autre référent: Refzip (2 visites),  que je n’ai jamais sollicité directement.  Après avoir exploré Refzip, j’ai remarqué que ce site fait un balayage aléatoire et automatique de tous les blogues de WordPress ainsi que les liens inclus dans les nouveaux tweets postés dans Twitter.

Le moteur de recherche Google, m’a amené 8 visites, grâce aux mots clés ( devdura, green it, WordPress) envoyés à mes contacts via mail.

Le reste (la majorité) des visites, au nombre de 91, et qui n’ a pas été drainé par des référents, provient essentiellement des visites effectuées par mes contacts qui ont accédé directement à mon blogue en utilisant les liens envoyés  par courriel.

Identification des principaux facteurs ayant pu aider ou nuire à la visibilité de mon initiative:

Parmi les facteurs qui m’ont le plus aidé, il y’ a le recours à mes contacts, qui étaient tout autant que moi, acquis à la cause environnementale. Après avoir accédé directement à mon blogue, ils se sont par la suite abonné avec leur agrégateur au flux RSS qui syndique le contenu de mon blogue. Grâce à cela,  ils étaient au courant des mises à jour sur mon blogue en temps réel. Ma page publique dans Netvibes est un facteur considérable qui m’a été d’un grand apport en terme de trafic. Les signets sociaux ajoutés dans Diigo et Delicious m’ont aussi permis de partager les liens vers mon blogue avec des groupes partageant le même intérêt que moi  pour le « green it« .

Parmi les facteurs qui ont nui à la visibilité de mon blogue, il y’a mon intérêt tardif pour les réseaux sociaux (pas de compte Facebook et ouverture d’un compte Twitter avec le début du cours INF 6107). Le fait de ne pas avoir de compte Facebook a probablement joué en ma défaveur pour faire connaître encore plus mon initiative. Les groupes dans lesquels je m’étais inscrit, dans Diigo et Twitter, étaient essentiellement anglophones. Je pense que les premiers clics sur mes signets partagés avec ces groupes ont dû être faits par curiosité, puis voyant que les articles n’étaient qu’en français ils ont arrêtés de fréquenter mon blogue. Il m’était impossible, avec les recherches que j’ai effectuées, de trouver des groupes francophones. Ça aurait probablement fait une différence si j’avais proposé à mes visiteurs  une version en anglais de mes articles. Mon blogue est évidemment moins dynamique que les blogues professionnels, animés par des passionnés de la cause qui y consacrent plusieurs heures par jour.

Conclusion :

Je pense que pour imposer une meilleure visibilité de son thème ou de son sujet sur le net, ça prend des mois de travail acharné afin de rendre son site (ou blogue) plus attractif et se construire une réputation crédible. Les internautes sont souvent très intéressés par les blogues qui abordent des sujets en primeur. Si on veut créer du trafic sur son blogue ou site web, il est primordial de publier les informations en exclusivité avant leur large diffusion. Il faut, également, maîtriser tous les rouages et aspects qui entourent les réseaux sociaux pour en tirer le maximum au service de la cause défendue.

Publicités