La journaliste Judith Townend se demande dans son billet si un blogueur est bien protégé aux yeux de la loi comme le serait un journaliste. Ne l’oublions pas, un journaliste est un professionnel qui est au fait de l’éthique journalistique. Il (journaliste) sait également que si jamais son écrit est diffamatoire ou calomnieux il peut risquer des poursuites judiciaires lui et son éditorial.

Certains blogueurs ignorent malheureusement les rudiments de base du travail journalistique et tombent souvent dans la facilité en publiant des billets sur des personnalités publiques, des institutions ou des compagnies. La moindre précaution pour un blogueur serait de vérifier méticuleusement ses sources, en s’assurant de faire des recoupements crédibles et fiables.

La principale préoccupation de Mme Townend tourne autour du manque de ressources juridiques dont un blogueur devrait disposer. Contrairement au blogueur, le journaliste sait qu’en cas de poursuites juridiques il peut compter sur le soutien de son journal, et surtout, sur celui d’une corporation puissante et bien organisée. Le blogueur lui, ne peut compter que sur ses propres ressources, il peut par conséquent perdre beaucoup d’argent et de temps, en cas d’ennuis avec la justice.

Mme Townend lance un appel pour savoir si ça ne serait pas mieux que la « profession » de blogueur s’organise et se dote d’une ressource juridique. Ce qui serait une bonne initiative c’est que les blogueurs puissent avoir accès aux conseils de journalistes et autres blogueurs plus chevronnés. Les blogueurs pourraient ainsi profiter de conseils judicieux et éviter d’avoir des ennuis juridiques.

Alors ! croyez vous que les blogueurs  peuvent se concerter afin d’initier un tel projet ? Est-ce que le code d’éthique des blogueurs devrait être calqué sur celui des journalistes ?

Publicités