Ces dernières années, les médias traditionnels et à leur tête la presse écrite ont été confrontés de plein fouet à un genre journalistique nouveau : Le Blogue.

De nombreux journalistes sont cependant d’avis qu’il faut considérer la blogosphère, en partie, responsable des déboires que connaît la presse : Chute des ventes, faillite de journaux, abandon des publicitaires… etc.

Les blogues ont pris de l’importance aux yeux du lectorat à cause du poids qu’ils donnent au traitement de certains sujets, souvent snobés ou ignorés par la presse traditionnelle. Les journaux, hélas, donnent peu ou pas d’importance à certains sujets. Ce manque d’intérêt est souvent la conséquence des orientations et directives de la ligne éditoriale, ou encore parce que traiter certains sujets n’est pas bon pour « les affaires ».

L’une des autres raisons de la désertion par les lecteurs des médias traditionnels est le fait que la majorité de ces journaux ont une obédience politique bien définie. Quant au Blogue il offre l’avantage au lecteur de tisser des liens avec les blogueurs. Il y’a en effet une interaction dynamique entre le lecteur et le blogueur, ce qui a d’ailleurs incité de nombreux journalistes à tenir un Blogue à leur tour.

Le journalisme est bel et bien confronté à son plus sérieux concurrent, mais je suis fortement persuadé que contre toute apparence, le Blogue représente le journalisme de demain.

Combien parmi vous s’abonnent encore à des journaux papier? Et que penser de la mutation qui est en train de s’opérer au sein de l’espace médiatique traditionnel?

Publicités